Séminaire 2009

       Compte rendu Séminaire 2009

img-1

Le premier weekend du mois d'octobre 2009 aura été un véritable temps de re-consécration pour un peu plus de 80 personnes œuvrant au sein de l’EDS représentant une trentaine d’églises de la région parisienne et de province, responsables eds FFN – anciens détachés à la catéchèse et quelques animateurs sur ce beau site du Bois lys, à Dammarie-les-Lys sous la direction de Christiane Louis (responsable EDS-FFN) avec des invités du week-end ; Daniel Jennah (président de la FFN) et pasteurs Gooléa Gabriel, Jean Jacques Chafograff et Philippe Baup sous le thème de « LA PAROLE DE DIEU CLE DU RENOUVEAU»

Le Vendredi soir

Nous avons été accueillis par Ch. LOUIS qui nous à rappelés que « ...dans ses rapports avec son peuple Dieu a souvent eu à le convoquer. On trouve près de 60 de fois le terme «convoque, convoqua, convoquez, à convoqué, convoquèrent, etc. dans la Bible, cela a toujours été dans un contexte de reproche pour entendre des déclarations solennelles et quelque fois spécifiques de Dieu en vue de favoriser une prise de conscience du peuple et pour un engagement... »

img-2« Au début d’une nouvelle mandature pour 4 ans le moment est arrivé  nous a-t-elle dit pour qu’il y ait "prise de conscience collective" en ce qui concerne la place qui, aujourd’hui, est réservée à la Parole de Dieu dans les vies individuelles et dans l’église. Il y a une réelle inquiétude que nous souhaitons partager avec vous qui assumez le ministère de l’enseignement dans les églises et mettre cela sur votre cœur. Nous pourrions passer des heures à égrener tout ce qui ne marche pas ou ne marche plus à l’école du sabbat de façon globale et dire qu’il y a désintérêt donc désertion, relâchement, refroidissement - mais la situation que nous vivons est bien pire parce qu’il y a tout simplement DES AMOURS ENTRE LE PEUPLE ET L’ETUDE DES SAINTES ECRITURES –PAROLE DE DIEU et... nous le constatons à tous les niveaux, enfants, ados et adultes et cela est d’une extrême gravité. Les temps, nous a-t-elle- dit ne sont plus aux lamentations mais à une prise de conscience et à l’action....... afin de tout mettre en œuvre pour que LA PAROLE DE DIEU SOIT REMISE AU CŒUR DE SON EGLISE où responsables EDS-adjoints – Anciens délégués à la catéchèse, sont appelés à être la cheville ouvrière avec le pasteur de chaque communauté. »

img-3Pendant cette rencontre, l’équipe entière à essayé de nous placer ou replacer au cœur de ce qui à - et qui - aujourd’hui encore fait la force de l’église adventiste c'est-à-dire l’étude des Stes Ecritures afin que nous aussi, de retour dans notre communauté respective, puissions créer une nouvelle dynamique afin que dorénavant le nom de Jésus soit élevé dans son église.

C’est sur cette réflexion que nous aurons vécu des temps différents. De la reconsidération de notre cheminement personnelle à la qualité du service offert à Dieu au travers de la catéchèse. L'exhortation fraternelle mais forte du président de fédération aura été selon le mot d’ordre du département de la catéchèse FFN : "Lire la bible c'est bien ! mais  l'étudier, c'est mieux !".

img-4En d’autres termes, avoir entendu parlé de Jésus et de son pouvoir transformateur, c'est bien mais le connaitre personnellement et « être reconnu" par lui en temps que participant de sa nature divine, et désirer transmettre cette vision qui passe par la nécessité absolu d'aimer apprendre ou de réapprendre à aimer sa Parole- passer du temps avec Jésus christ à l'écoute de sa voix, mais surtout à l'étude des Ste Ecritures c'est le véritable objectif.

Que tout responsable eds avant d'être un animateur ou un cadre eds dans l’église, soit d’abord être un chrétien engagé dans une relation personnelle forte et authentique avec son sauveur et que cela n’était pas le fait du hasard, mais passait par une implication une préparation personnelle, au travers d'une relation, d'un cheminement journalier avec Dieu.

 

Le Samedi matin

img-5Le programme démarra par un moment musical et de louange animé par l’ensemble musical "ad libitum" suivi par l’école du sabbat avec les 3 trois pasteurs (D.Jennah-G.Goléa et JJ Chafograck et Ch.LOUIS sous forme de « panel interactif ». Ce qui m’a particulièrement plus c’est que l’assemblée prenait part à ce panel autour des questions qui leur étaient adressées et débattues en 5 – 6 minutes puis partagées avec l’ensemble.

Cette leçon, nous à rappelés le souhait de Dieu d'être au centre dans le camp (c’est-à- dire de notre vie, de notre famille, de notre église, de notre campement (notre demeure), pour que diffuse sa sainteté, que règne l'ordre que « Lui » aura ordonné afin que la victoire (l'entrée en Canaan) soit assurée !

Dieu ayant un plan pour son peuple, (le salut) c’est la raison pour laquelle Il place sa présence au milieu du peuple, et donne lui même les dispositions du voyage, afin de rendre le parcours le plus sûre que possible. Nous avions été interpelées sur notre désir de lui laisser la place qui doit être la sienne chacun tenant la place qui lui est assignée autour de sa présence, dans le respect de l'autre, le partage, la vision du service commun, dans l'intérêt de tous, et dans le but d'une représentation optimum de l'amour et de la justice de Dieu qui donne son fils pour le salut de l’homme ! Dieu veut construire avec nous un plan organisé dont la victoire est assurée. Pour cela il veut sa présence "visible" pour sa gloire et notre salut. Tout un programme...qui nous à rappelé que "la vrai liberté est organisé" selon Dieu !, ou n'est qu'illusion.

La matinée était en deux parties pendant lesquelles l’étude et le partage ont occupé tout le temps sans monotonie ni de « sentiment de déjà vu » mais agréable parce que dans la joie. Elle était entrecoupée de moments de prière, de temps de louange, ou d'interludes musicaux. Super !

 

Sabbat après midi dans les ateliers                            

img-6Gabriel Goléa nous rappellera qu'un bon vecteur de la catéchèse est un "serviteur" actif, engagé, authentique ......« quelqu’un dont les références de pensée sont selon les fondements, les paramètres bibliques, et ne sont pas "folklorique" "populaire" ou "auto conceptuelles » et «qu’Il n’existe pas de bon vecteur sans "intégration" de la parole ».

Christiane Louis nous a présentés les nouvelles orientations EDS-FFN et nous a invités à penser la catéchèse en termes de globalité. Et nous à rappelés comment la catéchèse était l’un des Ministères le plus important de l’église Adventiste et l’eds l'un des organes de transmission les plus essentiels pour l'enseignement de l’église, et nous avons pour mission de "re-familiariser l'église avec l'étude du texte", « l'aider à redécouvrir le plaisir, le bien être qu'il y a à passer du temps avec la parole » «l'aider à (aimer) rencontrer Dieu au travers de cette parole"

img-7Jean jacques Chafograck nous donnera des outils pour cela, en nous rappelant que : Ce qui doit nous "intéresser" dans la théologie doit être son "effet" et non pas tant la connaissance qu'elle procure, afin de transmettre un "témoignage" de confiance en Dieu et d'obéissance à sa parole dont le fruit et la finalité en seront « l'adoration » selon Dieu. Pour se faire, le silence et 'écoute sont de rigueur (Ps 78: 1-7)

 

Samedi soir

img-8Ce chemin de re-consécration nous mènera à un repas de Sainte Cène, où le seigneur frappant encore (et toujours) à notre porte pour se proposer lui même comme aliment et comme breuvage, nous interpelle cependant sur l'état dans lequel nous nous trouvons lorsqu'il vient frapper ? Sur ce dont nous sommes disposés à placer devant lui ? Lui pose sur la table son corps et son sang (sa vie). Quelle réponse vais-je apporter à cette invitation ? Nous y répondrons par un moment d’engagement individuel matérialisé par des cartes d’engagement

 

Dimanche matin

La 1ère rencontre 7h !, avec Eric Sénart pour un temps d'étude particulier dont le but est (et c'est peu dire) de nous ouvrir les yeux ! Grâce au psaume 119 : 105 qui nous fera dire à nouveau et par différentes traductions que ce n'est, et ne sera que "grâce à la parole que nous pourrons marcher sans trébucher dans l'obscurité".

Puis – après le petit déjeuner, D. Jennah nous rappela des notions capitales tels que : "Le chemin le plus court vers l'échec spirituel c'est d'être tiède !» "Dieu n'est pas le dieu de la demi mesure" "Les « presque » ne correspondent pas au programme divins !». Dieu veut de nous de la franchise "chaud ou froid" parce que si nous admettons que nous sommes froid il y a espoir que nous demandions à être rempli de Lui et que "La table du seigneur est une table d'espérance car elle repose sur sa victoire déjà consommée ! Que rien ni personne ne nous sépare de son amour.

img-10Enfin le pasteur Philippe Baup citant Ellen white nous rappellera que la meilleurs méthode d'évangélisation est celle de Jésus christ, qui consiste à "réellement aimer les gens» ! Subvenir à leur besoin, et leur présenter christ comme moteur de notre vie (mais faudrait-il qu’il le soit).

Pour ce qui est de la conclusion du président de fédération elle sera courte : " et après.." ? Quel en sera l'écho dans notre vie ? La parole retrouvera elle sa place au cœur de notre fonctionnement ? Et Dieu au cœur de notre vie ?

Pour ma part, je m'y suis engagé ! Et vous ?

L’ensemble du séjour aura été vécu tel un chemin de méditation à parcourir ensemble, pendant lequel l'a bible était au centre de toute les rencontres ceci dans un cadre agréable, avec une météo que le ciel aura su nous garder clémente. Quand aux différents messages, ils auront été nombreux et bien convergents.